Quelle mutuelle pour un chef d'entreprise ?

 

mutuelle chef d'entreprise

 

Alors que la loi ANI a rendu obligatoire la mutuelle d’entreprise pour les salariés du secteur privé en janvier 2016, aucune obligation ne concerne la protection sociale du chef d’entreprise. Ce qui signifie qu’en tant que dirigeant, vous avez la totale liberté de souscrire ou non à une complémentaire santé, à une offre de prévoyance ou encore à un contrat de retraite supplémentaire.

Que vous soyez gérant majoritaire, commerçant, artisan ou profession libérale, vous êtes affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants (ex RSI). Alors qu’en tant qu’assimilé salarié dans le cadre d’un SA, SAS ou SASU, vous êtes dépendant du régime général de la Sécurité Sociale.
Dans les deux cas, vous cotisez tout de même auprès de l’organisme obligatoire dont vous dépendez, mais il ne couvre pas suffisamment les besoins en santé des dirigeants et des employés. C’est pourquoi la prise en charge des mutuelles vient toujours en complément des remboursements de la Sécurité Sociale.

Pour vous et votre famille, il est évidemment fortement recommandé de se prémunir face aux aléas de la vie.

Voyons les critères à prendre en compte pour qu’un chef d’entreprise puisse choisir l’offre d’assurance la plus adaptée à sa situation et ses besoins.

Comment constituer un contrat adapté aux TNS ?

Vous remarquerez rapidement, qu’il existe de nombreuses offres dédiées aux dirigeants d’entreprise. L’avantage que vous avez par rapport à vos salariés, est que vous pouvez choisir librement votre assureur pour couvrir vos besoins et celle de votre famille. Vous pouvez choisir une couverture santé personnalisée.

Un contrat santé va se baser sur plusieurs critères, notamment :

  • Les garanties : ce sont les prestations prises en charge pour couvrir vos dépenses en optique, en dentaire, en soins courants et en hospitalisation. Elles sont toujours présentées sous forme de tableau et indiquent la part en pourcentage ou en euros que votre mutuelle prend en complément du remboursement de l’Assurance Maladie,
  • Le niveau de couverture : selon les postes de soins, vous pouvez choisir d’avoir un renforcement sur certaines prestations. Si, par exemple, vous et votre famille avez de lourdes dépenses en optique et en dentaire, il peut être intéressant de prévoir un niveau de garantie plus élevé sur ces prestations.

Tout comme pour un salarié, vous allez vous aussi régler des cotisations à l’organisme assureur.

Concernant votre mutuelle santé, mieux vaut vérifier que votre complémentaire est à effet immédiat pour l’ensemble des garanties. Dans le cas contraire, cela signifie qu’elle impose des délais de carence. Vérifiez également que vous bénéficiez bien du Tiers-Payant afin de ne pas avoir à avancer certains frais (hospitalisation, pharmacie ou laboratoire notamment), et que l’adhésion de vos ayants-droit se fait sans restriction pour que votre famille puisse bénéficier de la même protection que vous.

Il peut également être judicieux d’opter pour une mutuelle qui vous propose un réseau de soins comme Santéclair, afin de bénéficier de réductions sur des prestations comme l’optique et le dentaire.

Protection sociale : les avantages pour les TNS

En tant que TNS, au-delà d’avoir le libre choix de l’assureur il existe certains avantages dont seuls les TNS peuvent bénéficier tels que :

  • Le contrat Madelin : il permet aux TNS de bénéficier d’une déduction fiscale des cotisations tout en ayant une mutuelle santé adaptée à leur besoin,

  • Les assimilés salariés qui ont une part de rémunération mentionnée sur leur fiche de paye peuvent déduire les cotisations du bénéfice imposable.

Pour choisir la mutuelle qui correspond le mieux à vos besoins et à ceux de votre famille, vous pouvez vous faire accompagner par un professionnel comme un courtier, ou comparer les offres depuis un comparateur en ligne.