TNS : quelles sont les assurances indispensables pour protéger votre activité ?

 

assurance tns

 

En tant que créateur d’entreprise, vous allez être amené à déterminer les protections les plus optimales pour vous couvrir face aux risques sociaux. D’un côté, se présente le régime obligatoire géré par la Sécurité Sociale pour les Indépendants (ex RSI, dorénavant sous le régime général) et de l’autre, toutes les solutions complémentaires qui s’offrent à vous. De nombreuses offres sont adaptées aux TNS (Travailleurs Non salariés) mais d’un statut à l’autre, les obligations et les préoccupations ne sont pas les mêmes. Un artisan, un commerçant ou encore un gérant majoritaire, n’aura pas les mêmes besoins en assurance qu’une profession libérale ou un freelance.

À titre d’exemple, votre activité nécessite-t-elle de souscrire à une assurance auto ? Avez-vous songé à souscrire une prévoyance pour maintenir vos revenus en situation d’invalidité, d’arrêt de travail ou pour protéger votre famille en cas de décès ? Votre statut de TNS vous oblige-t-il à choisir une assurance responsabilité civile professionnelle ou non ? Avez-vous besoin d’une assurance risque professionnelle ? Avez-vous songé à votre retraite ? Si vous avez fait un crédit pour lancer votre entreprise, avez-vous bien sélectionné votre assurance emprunteur ?

Quant à votre santé, vous pouvez également souscrire à une mutuelle santé pour compléter les remboursements de l’assurance maladie obligatoire, qui peuvent être insuffisants pour répondre efficacement à vos besoins.

Tant de protections qui servent non seulement à couvrir votre entreprise, mais aussi vous et votre famille.

L’assurance maladie obligatoire des autoentrepreneurs

Tout statut relevant des TNS est affilié à la Sécurité Sociale pour les indépendants (SSI). Les autoentrepreneurs bénéficient des mêmes prestations que tout autre TNS.

Si en 2018, les organismes conventionnés gèrent toujours l'assurance maladie des autoentrepreneurs, des évolutions sont à prévoir :

  • Au 1er janvier 2019, tout nouveau travailleur indépendant n’aura plus à sélectionner un organisme conventionné, puisque c’est désormais la Sécurité Sociale pour les Indépendants qui gèrera vos prestations d’assurance maladie-maternité, les indemnités journalières, l’encaissement et le recouvrement des cotisations sociales et la gestion de votre carte vitale,
  • Pour ceux qui exerçaient déjà une profession indépendante avant 2019, la gestion de votre assurance maladie obligatoire par la SSI s’étendra à tous les TNS dès 2020.

Pour se protéger efficacement face à un risque social tel qu’une maladie, un accident, une invalidité ou un décès, plusieurs assurances complémentaires sont conseillées car la SSI peut se montrer insuffisante.

L’assurance responsabilité civile professionnelle est également préconisée pour vous protéger face aux préjudices causés à un tiers et peut inclure une protection juridique. Elle vous couvre face à des dégâts matériels, immatériels et corporels. Optionnelle pour les professions non règlementées, elle est obligatoire pour les professions règlementées comme les professionnels de la santé (médecin, ostéopathe), les métiers de conseils (avocat, juriste), les professionnels du bâtiment et les experts-comptables.